dimanche 11 août 2013

Végétarien et en santé, c’est possible?

 
Alors que certains prônent le végétarisme pour un style de vie sain et bénéfique pour l’environnement et pour le corps, d’autres pensent que cette diète n’est pas assez équilibrée et que les carences sont trop fréquentes. Peut-on être végétarien tout en restant en bonne santé? Absolument, affirme Isabelle Huot, docteur en nutrition et fondatrice de la clinique de nutrition Kilo Solution, à Montréal. Il suffit simplement de faire attention aux protéines.
Une question d'équilibre
Le végétarisme est une diète alimentaire qui exclut la chair animale sans pour autant exclure les produits dérivés d'animaux tels que les oeufs, le lait et le fromage. Certains vitamines et oligo-éléments, comme la vitamine B12 ou le zinc, se trouvent très facilement dans la viande. Lorsqu'on est végétarien, il faut donc s'assurer de remplacer correctement ces vitamines et minéraux. «Le végétarien ne doit jamais oublier les protéines végétales comme les noix, les légumineuses, les grains et le tofu», explique Isabelle Huot. «Un déficit de protéines peut apporter des effets indésirables chez un individu comme un manque de concentration et une faiblesse générale», ajoute-t-elle.
Une question de flexibilité
Le végétarisme propose des habitudes alimentaires très saines comme la consommation plus fréquente de protéines végétales maigres ainsi que de fruits et légumes. L'idéal pour une diète saine est donc d'adopter le flexitarisme selon Isabelle Huot. «Être flexitarien c'est comme être un végétarien à temps partiel; on inclut très peu de viandes et de poissons dans notre diète mais on ne les exclut pas complètement non plus. On en consomme peut-être une fois par semaine ou par deux semaines», explique la nutritionniste.
Le flexitarisme est un régime alimentaire qui rassemble de plus en plus d'adeptes. Plus facile et plus accessible qu'un régime végétarien strict, le flexitarisme nous permet de découvrir une multitude d'aliments. À cet égard, on se réfère au nouveau livre Végétarien parfois, souvent ou passionnément du comédien Vincent Graton et du célèbre chef Jérôme Ferrer, avec la participation d'Isabelle Huot (aux éditions La Presse). Rempli de recettes et de conseils, ce livre cherche à changer la perception que certains ont par rapport au végétarisme. «Le but ce livre est de faire redécouvrir le végétarisme comme une façon saine mais surtout savoureuse de manger ses aliments. Il a été écrit pour apprendre à l'épicurien comment devenir végétarien sans s'ennuyer». À mettre dans les mains de tous les carnivores convaincus!