lundi 19 août 2013

6 choses que vous ne saviez pas sur la fertilité


Si la conception d’un enfant semble bien simple, le processus est pourtant complexe. Surtout lorsque la science s’en mêle. Voici quelques réalités sur la fertilité.
1- Une boule de cristal de fertilité
Vous souhaitez tomber enceinte un jour, mais vous ne savez pas quel est le rythme de votre horloge biologique? Vous aimeriez bien savoir combien il reste d'ovules dans vos ovaires?
Eh bien, un nouveau test permet de calculer votre réserve d'ovules. Il suffit d'une simple prise de sang. Ce test, «egg timer», est en vigueur depuis quelques mois en Australie.
Il s'agit d'un test idéal pour une femme dans la trentaine qui voudrait savoir si elle peut encore attendre avant de tomber enceinte ou si elle sera bientôt ménopausée. Ou encore, si elle risque d'avoir de la difficulté à concevoir naturellement un enfant ou pas. Une véritable boule de cristal !
Rappelons qu'une femme nait avec un à deux millions d'ovules. Chaque mois, ce nombre diminue jusqu'à la ménopause.
Selon les experts, à 20 ans, une femme possède en moyenne 200 000 ovules. À 30 ans, il ne lui en reste que la moitié. À 40 ans, ce chiffre peut descendre jusqu'à 2000.
2- Fertilité masculine en péril
Durant les 50 dernières années, la fertilité des hommes a connu une importante chute. Les hommes auraient perdu la moitié de leurs spermatozoïdes. Et 40 % des cas d'infertilité sont liés aux hommes, disent les experts. Sans oublier que les spermatozoïdes restants sont souvent fragiles. Des chercheurs de l'école de médecine de Yale ont d'ailleurs mis au point un test qui permet d'identifier les spermes ayant l'ADN le plus intact. Et selon une récente étude, avoir des relations sexuelles quotidiennement permettrait d'améliorer la qualité du sperme.
3- Mère à 70 ans
Si un couple sur sept a des problèmes à concevoir un enfant, la science parvient de plus en plus à déjouer la nature. Il y a deux ans, à Meerut, en Inde, une femme de 70 ans a donné naissance à des jumeaux. Un garçon et une fille nés après une fécondation in vitro. La femme était déjà mère de deux enfants et grand-mère de cinq enfants. Son mari de 75 ans tenait à avoir un fils.
Jusqu'à quel âge une femme peut-elle demander des traitements de fertilité ? C'est la question que se posent de nombreux scientifiques. Certains pays, comme la France, interdisent une assistance médicale lorsque le couple ne peut plus naturellement procréer. Mais d'autres, comme la Grande-Bretagne, n'ont aucune loi à cet égard. C'est au médecin que revient la décision. Au Québec et au Canada, un flou juridique entoure aussi la procréation assistée.
4- 104 rapports sexuels
Il faudrait avoir, en moyenne, 104 relations sexuelles pour pouvoir concevoir un bébé. C'est la conclusion d'une nouvelle étude menée par la marque américaine de tests de grossesse First Response. La recherche a été réalisée auprès de 3000 femmes aux États-Unis essayant de concevoir. La plupart sont tombées enceintes après 6 mois, à raison d'environ quatre rapports sexuels par semaine.
5- Les hommes aussi ont une horloge biologique
On entend souvent que les femmes sont pressées par leur horloge biologique, et que les hommes, eux, n'ont pas à s'inquiéter du temps qui passe. Faux, disent des experts britanniques. Selon une étude menée par les universités Bistrol et Brunel auprès de 8500 couples, seulement 8% des hommes de moins 25 ans ont éprouvé de la difficulté à concevoir. Ce chiffre grimpe à 15% pour les hommes de plus de 35 ans.
6- Savez-vous quand vous êtes fertile ?
De nombreuses femmes se trompent sur leur période de fertilité. Car ce n'est pas forcément le jour de l'ovulation qu'une femme est la plus fertile. Mais bien deux jours avant. Le sperme vit jusqu'à trois jours à l'intérieur des organes reproducteurs de la femme.
Une femme est fertile pendant 6 jours. Soit les jours précédant l'ovulation, jusqu'au jour de l'ovulation.