lundi 3 juin 2013

La maladie Hodgkin

      La maladie de Hodgkin est une maladie dont on ne connaît pas exactement la nature. Elle semble se comporter comme une tumeur maligne des ganglions lymphatiques. Les autres formes de tumeurs commencent habituellement comme de petites lésions affectant un organe ou un tissu particulier et ne se répandant dans l'ensemble de l'organisme que dans la dernière phase de maladie. La maladie de Hodgkin apparaît, en revanche, dès le début, comme une affection générale qui implique l'ensemble du système lymphatique : ganglions (du cou, des aisselles, de l'aine, de l'abdomen, de la poitrine) et rate. De ce point de vue, elle ressemble beaucoup aux leucémies qui apparaissent comme des altérations malignes généralisées de la moelle osseuse.
      Outre le gonflement des ganglions lymphatiques et de la rate, les symptômes comprennent de la fièvre, une perte de poids, un manque d'appétit, de la fatigue et des démangeaisons de la peau. Pour effectuer le diagnostic, il faut prélever l'un des ganglions hypertrophiés et l'examiner au microscope.
      Le traitement de la maladie de Hodgkin donnait autrefois des résultats peu satisfaisants. Les ganglions tuméfiés pouvant surgir simultanément en de nombreux endroits du corps, il était impossible de tous les extraire. Les rayons X constituent, aujourd'hui, un traitement  nettement  plus efficace et l'on dispose, en outre, d'une large gamme de médicaments qui s'avèrent très actifs contre  ces tumeurs. Ces produits appartiennent à la classe des médicaments " cytotoxiques ", ce qui signifie que leur actions consiste à détruire les cellules tumorales.
      La combinaison des médicaments cytotoxiques et d'un traitement par les rayons X permet, dans bien des cas, d'obtenir une rémission de la maladie et d'en supprimer, du moins momentanément, les symptômes. On parvient à guérir la majorité des patients atteints de cette maladie (plus de 75 %), surtout lorsque le traitement est commencé tôt.